Maisuong's Blog

Mes fic Yaoi, ici il n'y a que des fics yaoi originales, pas de fanfiction (du genre sasuXnaru).

08 mai 2009

Mensonge et trahison [chap 9]

CHAPITRE 9:

                 La route formait une ligne droit et Kay en profita pour accélérer de plus belle. Les lampadaire se faisaient de plus en plus rare et la route commençait a s'assombrir. Jaydan s'agrippa a la poigné qui se situait au dessus de la porte et regarda le paysage. C'était comme un film en avance rapide. les lumières qui éclairaient la ville filaient et ne laissait voir qu'une ligne lumineuse. Jaydan se crispa et serra de nouveau la poignée, il sentait son estomac se nouer et sentait déjà le mal de coeur venir. Kay appuya sur l'accélérateur et traça un slalom au milieu de la circulation. Plusieurs bruit de klaxonne retentirent mais la voiture ne s'arrêta pas une seule fois.

- Mais qu'est-ce que tu fais Kay! Arrête toi!

- T'inquiète pas c'est bon.

- Comment ça c'est bon! t'as vu comment tu roules! qu'est-ce qui se passe!

- Tais toi.

            Kay vira sur la gauche et s'engouffra dans un ruelle. La fin du trajet fut plus calme et Jaydan n'osait plus poser aucune question et ferma les yeux. la voiture s'arrêta et Kay sortit le brun qui s'était endormi en route. Il le prit doucement, le traitant comme un enfant d'une grande fragilité et le hissa sur son dos. La tête du brun vint se poser dans son cou et Kay commença a monter les escaliers. Une fois arrivé, il monta Jaydan a l'étage pour le coucher et entreprit de le déshabiller avec toute la douceur dont il était capable. Ses mains se dirigèrent doucement vers son polo et le retirèrent avec lenteur, il dirigea ensuite ses mains plus bas. Le blond déboutonna les boutons de son jean un par un et tira sur son pantalon faisant apparaître le magnifique boxer noir de son partenaire. Kay dut se contenir et analyser la situation mainte et mainte fois pour résister a l'envie de lui retirer lui aussi. Il hésita plusieurs minutes et s'approcha finalement de l'objet de ses désir pour l'embrasser. Plus il s'approchait plus il avait l'impression d'étouffer et avait mal a la tête. Il laissa donc le brun dormir et descendit se coucher dans le canapé. Il s'assit et se prit le tête entre les mains. Sa vue commençait a se brouiller et ses visions réapparurent. Ces visions qu'ils avait essayé d'oublier depuis longtemps mais qui revenait de temps en temps. Comme des impressions de déjà-vu, à des endroit précis, a des moments précis dont il ne connaissait pas le sens. Pourquoi voyait-il toujours les même personnes, des personnes qu'il connaissait mais n'arrivait pas à se souvenir: lui, courant dans un jardin, une balançoire, une voix, il se retourna et fit face à un petit garçon de son âge, légèrement plus petit. Ils jouèrent ensemble mais jamais l'autre garçon ne prononça son prénom, il était probablement brun, Kay ne voyait pas son visage. Le petit garçon se pencha et l'embrassa. Puis tout changea, le jardin et le garçon s'effacèrent pour laisser place à un chemin, une étroite ruelle, une ruelle que Kay avait l'impression de connaître mais ne reconnaissait pas, il marcha, puis il vit un homme sans visage tendre sa main vers lui, il lui souris ,il voyait de moins en moins l'individu et ce fut le noir total.

                  Le réveil fut difficile pour Jaydan qui se sentit pris de tournis. Il attrapa la barrière de son lit a deux mains bien décidé de se lever. il marcha jusqu'à la porte et descendit et les escaliers. Ses souvenir de la veille était assez flou mais il se souvenait clairement de la course de Kay sur l'autoroute se qui lui valait un mal de crâne horrible ce matin et qu'il allait lui faire payer. arrivé en bas il aperçut Kay couché sur le canapé, recroquevillé en deux. C'est la première fois que Jay le voyait comme ça. Il avait l'air d'un enfant cherchant a se protéger de quelque chose, se pliant sur lui même. Il s'approcha doucement sans faire de bruit et posa sa main sur son front. Il était brûlant. Le brun fonça dans sa chambre récupérer une couverture ne se voyant pas porter Kay en haut. Il le couvrit et contempla son visage.

- Hummm

- Ah bah t'es réveillé.

- Ou est-ce qu'on est?

- Tu te rappelles pas hier la course! t'es chez moi banane!

- ah...ah oui la course poursuite.

- Comment ça la course- POURSUITE! Tu m'avais pas dit que t'étais poursuivit!

- Laisse tomber et oublie.

- Hors de question j’ai bien crut que j’allais mourir! T’as intérêt a m’expliquer pourquoi j’ai vu les dernières minutes de ma vie défiler hier!

Le blond se redressa lui aussi prit d’un mal de tête ne se rappelant que trop bien de ses visions de la veille.

- Me dit pas que tu es un serial killer! cria Jaydan en paniquant.

- Ne crie pas, grogna le blond non content d’être réveillé si brusquement.

- Dis moi tout!

- Bon... Ne t’inquiète pas je ne suis pas un tueur en série, n’appelle pas le FBI.

- Alors tu peux m’expliquer par qui on était poursuivit?

- Tu sais ce que c’est d’être sans arrêt épier par des gens que tu ne connaît pas, ton frère en emploie tout le temps pour ta sécurité. Tu comprend n’est-ce pas? cette sensation de ne jamais être libre, que les gens doutent toujours de toi, ne te laissent jamais seul et vérifient tous tes faits et gestes, pour voir si tu effectue ce que l’on te demande correctement. Et la seule chose que tu as envies de faire c’est fuir.

- Alors ces gens étaient la pour te surveiller, comme moi? dit Jaydan surpris.

- Oui, c’est ça.

- mais pourquoi est-ce que des gens voudrait te surveiller? Tu n’as rien fait de mal pourtant?

- C’est bien ça le problème.

- Qu’est-ce que tu veux dire?

- Rien. Depuis le temps je me suis habitué, comme toi. Ce manque de confiance que les gens ont en toi, Kay ne finit pas sa phrase, des larmes coulèrent sur ses joues et il tomba dans les bras de Jaydan abasourdis par l’état de faiblesse de son ami.

              Celui ci referma son étreinte sur le blond qui n’arrivait pas a se calmer. C’est la première fois que Jaydan voyait son ami pleurer et ne savais pas vraiment quoi faire dans une telle situation. Il n’avait jamais consolé personne et quand Aki était là s’était toujours lui qui pleurait et jamais le contraire. Il se contenta donc de le serrer dans ses bras et d’écouter la respiration saccadé de Kay. Jaydan ne comprenait pas très bien ce qui lui arrivait mais savait qu’ils voulaient tous les deux la même chose: être libre, sans personne pour vous imposer quoi que ce soit, pouvoir aller où bon vous semble, sans limite ni entrave, sans commandement. Ce sentiment partagé d'enfermement, Jaydan voulait sortir et partir de cette prison invisible et il était bien décidé à aider Kay. Il ferait tout pour lui, lui serait dévoué corps et âme, il n'avait qu'à demander. Depuis qu'il le connaissait il avait l'impression de revivre une nouvelle vie, quelque chose de nouveau qu'il n'avait jamais connut, que seul Kay pouvait lui donner et qu'il ferait tout pour continuer. Il l'aiderait et un jour ils s'évaderaient ensemble.

Kay sentit les bras de Jaydan l'encercler encore plus fort et ses tremblement commencèrent à cesser, il se sentait partir et ferma les yeux. Les bras de jaydan était chaud et Kay calla sa tête sur son épaule et se laissa bercer, c’était comme un rêve. Il commença a sombrer dans les bras de son ange, dans ses bras chauds avec comme une sensation de déjà-vu.

Voili voilou le chapitre 9!! J'avou que la fin est assez répété pour bien faire comprendre ce que ressentaient les personnages mais bon .... Il est aussi peut être un peu plus court.... Et je suis trop fiere d'être arrivée au chapitre 9 car c'est mon chiffre préféré!!! Gro bisoux a vous les filles!! j'espere que ça vous a plu...

Posté par milou-chan à 16:30 - Mensonge et trahison [finie] - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire