Maisuong's Blog

Mes fic Yaoi, ici il n'y a que des fics yaoi originales, pas de fanfiction (du genre sasuXnaru).

06 juin 2009

Sans visage [chap 6]

Bien voilà le deuxième texte (noël approche!) que j'ai fais cette semaine! (bosse bosse), j'espère que ça vous plaira bisous les filles!(je le redis:ne me frappe pas ori-chan j'ai pas eu le temps de faire 2 chapitre T_T)

CHAP 6:


             Une odeur sucrée vint me chatouiller les narines, mes yeux s'ouvrirent instantanément tel un robot. Je découvrit émerveillé, un plateau petit déjeuner posé sur ma table de chevet. Je me redressai lentement, prenant le temps de m'étirer de tout mon long et de m'adosser au mur, contre le lit. Il y avait une tasse blanche posée sur une petite assiette de la même couleur. Des biscuits bien disposés sur une coupelle ainsi que quelques quartier de pommes délicatement disposé en rond sur une petite assiette. Je continuai à regarder cette merveilleuse atention sans oser la toucher. Cela faisait tellement longtemps que je n'avais pas vu une telle chose. Je pris un bout de pommes que je croquai avec délice. Juteux et acide comme je les aime! Une fois que j'eu goûté à tout, je me resservis sans retenu cette fois. Pendant que je dégustai je ne vis pas l'heure passer à grande allure. Merde! Je finissais en vitesse de déjeuner et m'habillai.

            Je m'apprêtai à sortir quand la présence de Semha me revint à 'esprit. Notre discutions d'hier avait été plus que houleuse et je ne me sentais vraiment pas près pour recevoir ses sermons ni lui pardonner. j'ouvris lentement la porte et ne remarqua aucune âmes qui vivent. Je me sentis soulagé et m'élançai dans les escalier à la poursuite du bus. Semha et moi ne commencions jamais ensemble, j'étais donc obligé de prendre le bus le plus proche, situé à 5 minutes. Je m'assis rapidement bien décidé à ne pas rester debout pendant tout le trajet et regardai le paysage passé. Je repensai à ce fameux petit déjeuner fais avec finesse et délicatesse. ce qui clochait était, bien sûr, qui l'avait fait? La réponse ne se fit pas attendre bien longtemps car le seul être vivant de l'appartement était bien Moi et Semha. Il avait dut rentré en douce durant mon sommeil prolongé, et posé le plateau sur la table. S'il croit qu'il va m'appâter avec un simple petit déjeuner... j'avoue que ça fais son effet... merde hors de question que je lui pardonne si vite! Le bus s'arrêta et je descendis devant les grilles du lycée. Je me dirigeai vers les laboratoires à pas traînant.

La journée fut épuisante et je n'arrivai même plus à sentir ma main droite à force d'écrire à toute vitesse ce que me disait la prof. Je soupirai, soulagé de revoir mon bus de retour. La moto de Semha n'était pas dans le parking alors qu'il était 17 heure passée. Je ne m'inquiétai pas et montai à l'appartement, ce n'était pas si grave qu'il soit absent, au contraire, j'aurai le temps de préparer mes arguments de choc pour me défendre contre lui. Je ne l'ai pas remercier pour ce matin en lui envoyant un message, il doit sans doute être en colère de ne pas recevoir un petit mot. J'accélérai la marche et commençai à courir. Je refermai la porte derrière moi essoufflé. Pourquoi avais-je foncé comme ça, c'était idiot maintenant je suis K.O.
En plus, dans deux heures je devais ressortir faire les courses et... mes yeux formèrent deux billes quand je vis deux gros sacs vident sur la table à manger. Des sac Cora?...je me précipitai dans la cuisine et ouvrit le frigo. Il était plein et aucun espace n'était vide ni mal rangé. Tout était à sa place, des sauces aux viandes en passant par les surgelés. Tout était... parfait! Même une femme au foyer depuis des années et habituée au moindres travaux quotidiens n'aurait pas fait mieux.
Je me servis une bière et allai me détendre dans le canapé. J'allumai la télé et regardai défiler les images dont je ne comprenais pas vraiment l'histoire. C'était vraiment gentil de sa part d'être allé faire les courses... peut-être que... je sais! Impossible d'être aussi doué dans les petit déj ni pour le rangement des courses! une seule explication! Semha n'est pas un homme! Mais une femme! m'exclamai-je en me levant et en pointant mon doigt vers la porte d'entrée.
          Ce fut ce moment là que le fameux propriétaire des lieus prit pour entré. Un silence de mort s'installa et j'eux l'impression de vivre le moment le plus long de toute ma vie. N'ayant pas bougé, toujours le doigt pointé sur lui, je commençai à transpirer à grosse goutte et mon teint pris une couleur cramoisie du genre « jeune vierge effarouchée» . Je le vis mettre sa main devant sa bouche et se pencher en avant. Il va vomir?! Mon dieu qu'est-ce que j'ai fais! ma panique disparut aussi vite qu'elle était arrivée quand j'entendis un petit rire sortir de sa capuche et devenir de plus en plus fort. Il se redressa et continua de rigoler à plein poumon cette fois-ci, devant moi, qui était plutôt gêné qu'autre chose. Ce fut long... très long. Je le regardai rire sans s'arrêter, je me rassis et souris. C'était la première fois que je le voyais comme ça. Il s'arrêta et vint s'asseoir à mes côtés.

- Alors? tu pardonnes ta femme au foyer?
- Hum... pas sûr. Je vais voir.
- Qu'est-ce que je dois faire pour me faire pardonner dans ces cas là? Je suis désolé pour hier, je sais pas ce qui m'a pris, allez dis moi ce qui te ferai plaisir!
- Tu n'a qu'à trouvé tout seul, épouse indigne! déclarai-je en souriant.

Je ne lui avais pas encore dis textuellement que je ne lui en voulait plus, mais au fond de moi je savais bien que cela n'avait déjà plus d'importance.


Le lendemain matin fut le même que le précèdent. Un plateau m'attendait à mon réveil, et je remarquai un petit mot sur le bord.
« Mange bien, ta femme qui t'aime.» Je souris et remis le mot à sa place. Je savais qu'il rigolait en écrivant pourtant je ne put m'empêcher de sourire, heureux de cette atention particulière. Je ne le savais pas aussi à l'aise avec les mots, ce qui m'étonna le plus.
Une fois les deux heures du matin passées, je profitai de la pause déjeuner pour rejoindre mes amis que j'avais un peu abandonné durant le premier semestre. Ils furent tous aussi étonnés les uns que les autres de me retrouver dans mon état normal, rieur et ouvert, et ils n'en furent pas moins heureux. J'étais vraiment content de les retrouver, je ne voulais pas qu'il se fassent une fausse opinion de moi après le froid que j'avais jeté entre nous. Je leur racontai mes dernière semaine chez Semha tout en évitant de mentionner mon professeur. Fiona était ma meilleure amies, elle n'était pas très grande (je dirai environ 1m65) et avait de jolis yeux vert qui allait le mieux du monde avec ces beaux cheveux roux. On l'appelait souvent poil de carotte quand on était petit, mais les mentalité ayant évolué, nous l'appelions désormais Fion, ce qui n'avait aucun rapport avec ses fesses, comme elle pouvait le penser.

- Mais! Arrêtez de m'appelez comme ça! Bah allez y dîtes que j'ai un gros cul! protesta-t-elle pour la énième fois.
- On t'a jamais dit que le fion n'était pas le cul mais le tr..
- Ouai c'est bon merci je sais. Enfin bref, parle nous plutôt de toi mon chéri! Tu as dit que tu étais chez quelqu'un car tu n'aimais pas vivre tout seul? c'est chez qui? chez une fille!?
- Mais c'est que notre petit Louka devient un grand garçon! s'exclama Matthieu, un de mes camarades d'enfances avec qui je m'étais toujours entendu.
- Tais toi! vas y dis nous tout!
- Euh... je... , bafouillai-je sans savoir quoi répondre.
Dire que je vivais chez un parfait inconnu n'allait sûrement pas les rassurer et qu'en plus il s'agissait d'un garçon...
- Eh bien je vis chez une amie, on s'est rencontré au lycée.
- Tu vois je t'avais dis que c'était une fille Fion! alors?
- bah rien. C'est pas ce que tu crois! me défendis-je comme je pouvais.
- Ouai ouai, et tu crois qu'on va te croire, regarde! tu rougis! Allez ça sonne, à plus! Et bon courage Louka!

           Ils s'éloignèrent, et je rejoignit moi-même les élèves de ma classe. les paroles de Matthieu restait comme gravé dans ma tête, semant le trouble dans mon esprit. Je ne m'étais jamais considéré comme étant gay et cela n'allait sûrement pas changé surtout après ce que l'autre pervers m'avait fais il y avait de quoi être dégoûté. Je fit une grimace avant de me remettre à observer le parc ce qui ne fut pas du goût de la prof qui m'interpella.
Pff encore un zéro... je tournai la tête et put apercevoir le conseil des élèves. Sacha était toujours aussi belle tandis que Fred le gorille était toujours aussi colossal. Je les regardai, ou plutôt les admirais. Jordan et Jian arrivèrent à leur tour, Jordan le sourire en coin et morgan un livre dans la main. Ils formaient ce que j'aime appeler un groupe de choc... oui je sais que ce nom est ridicule... je suis ridicule! pensai-je en m'apitoyant sur moi même.
Je commençai donc à rentrer doucement mais sûrement à l'appartement.

Assis sur le canapé des questions m'assaillirent l'esprit. Pourquoi est-ce que quand je vois Semha je ne peux m'empêcher de rougir? Et même quand j'entends le bruit de la douche je me surprend à frissonner. Petite vierge effarouchée Va! pestai-je. Ne sachant pas qui il est je me contentais de remarquer le moindres détails visibles venant de lui: son grain de beauté sur le bras droit, sa cicatrice sur son bas du dos quand il se baisse (parfois), son corps devait sûrement bien entretenu vu ses bras quand il mettait un tee-shirt manche courte composé tout de même d'une capuche(ça existe). Je laissai balader mon regard sur la table basse et reporta mon attention sur le gros titre du journal. Je me redressai et le prit pour mieux lire la Une. Ce que j'y vis me pétrifia sur place.
« Un homme battu à mort, retrouvé ce matin. » articulai-je en déglutissant. Le bruits des verrous se fit entendre et Semha apparut. Il s'arrêta dans l'encadrement de la porte, et me regarda le journal à la main.

- Semha... t'as pas fais ça quand même? demandai-je d'une voix tremblante.

Posté par milou-chan à 18:35 - Sans visage [en cours] - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Coucou

    Je ne te frapperai pas ma Milou-chan !! Je suis gentille aujourd'hui !!

    Il est trop bien ce chapitre, tu t'améliores encore. Tu es plutôt douée avec les histoires en "je". Sinon, je veux quand même la suite des aventures de Semha et Louka !!!!!

    Gros bisous ma belle

    Posté par origine1975, 07 juin 2009 à 01:01
  • hihi!

    Moi n'aussi jz veux vite la chouite c'est trop intéressant pour s'arrêter comme ça, tu es cruelle ma Milou-chériiie ^_^
    j'ai hâte d'avoir la réaction de Semha et je veux toujours savoir à quoi il ressemble et puis c'est qui????

    Posté par Hana-chan, 07 juin 2009 à 12:52
  • ah mais si mais si, il l'a fait et pour toi en plus !! donc un "merci" s'impose !!

    Posté par cicipouce, 07 juillet 2009 à 05:47
  • Pas possible........

    Nan!! Il l'a battu à mort?!!!
    C'est pas possible que ça s'arrête comme ça!! Je veux la suite... STP....

    Posté par Ellyra, 09 juillet 2009 à 13:49

Poster un commentaire