Maisuong's Blog

Mes fic Yaoi, ici il n'y a que des fics yaoi originales, pas de fanfiction (du genre sasuXnaru).

24 juillet 2009

Anghell [chap 11]

Hello every body! Comme je n'était pas là pendant une semaine voilà un petit chapitre afin de vous faire attendre jusqu'à la semaine prochaine car je repars pendant une semaine demain! Enfin bref, un planning chargé! Ce chapitre n'est pas vraiment intelligent(je vous previens j'ai l'impression de retomber dans la guimauve...=_=") mais bon j'essayerai de me rattraper plus tard!

ps: des fois je regarde d'où vienne les gens qui sont sur mon blog...un jour je regarde la provenance des visiteur, et apparament l'un des visiteur aurait tapé "suicide falaise" et se serait retrouvé ici...c'est carrément flippant ><

CHAP 11

                Ayant plus de peur que de courage, Edward prit le chemin du gymnase à pas tremblant terrorisé à l'idée qu'il puisse se faire toucher par quelqu'un d'autre que lui. Ses jambe ressemblaient à des flageolets et ses poils devenaient piquant et se hérissaient sur ses bras dut à la chaire de poule. Quand il atteignit enfin la porte d'entrée, il respira un grand coup, tel un champion de plongée avant un record d'apnée. Il poussa la porte et entra en trombe dans le gymnase. Il s'engagea dans le couloir et posa son oreille sur chacune d'elle essayant de trouver dans laquelle Alice pensait commettre ses cochonneries. Il avança à pas de loup près à bondir sur chaque entrée afin de mettre fin au mauvaises actions que cette fille prévoyait. Ils les imaginaient déjà l'un sur l'autre, Alice gémissante au possible et Angel atteignant le 7e ciel avec une cruche... Il continua donc son inspection jusqu'à tombé sur la salle des prof, une petite pièce doté de plusieurs fenêtre ayant pour utilité de voir les professeurs présent à l'intérieur... dans le cas présent, ces fenêtre servait plutôt de moyen d'exhibition! Edward se cacha derrière la porte, qui elle, était non translucide... les constructeurs ont vraiment tout prévus, même un peu trop franchement! Malgré le mur, et les différentes épaisseur qui les séparaient, Edward perçut avec précision les deux voix de ses "amis". Il se décida enfin à passer la tête par la vitre et put apercevoir les deux élèves s'embrasser à pleine bouche. N'osant plus bouger il continua d'observer les deux gens faire leurs affaires.

                Angel commença à passer lentement ses mains sous le léger débardeur de sa partenaire toute en continuant à fouiller sa bouche à l'aide de sa langue. Son débardeur vola à l'autre bout de la pièce, contre la porte où se trouvait "caché" Edward. Celui-ci n'avait toujours pas bougé mais ça présence ne fut pas remarqué pour autant. Angel dégrafa le soutien gorge d'Alice qui n'en demandait pas moins et qui enleva elle-même sa culotte de plus en plus excité par la situation. Elle poussa le mannequin sur l'un des siège et se mit à danser langoureusement, essayant tant bien que mal d'exciter son partenaire en imitant une gogo danseuse. Son corps nu était fin et bronzé, sa poitrine n'avait rien à envier à Pamela Anderson et apparemment sa peau avait eut droit à un traitement spécial avant de venir au lycée: une légère touffe de poil au niveau du pubis démontrait clairement une épilation du maillot ainsi que des jambes. Les yeux grand ouvert, Edward continuai à la regarder bouger de manière obscène mais tellement sexy. Elle s'approcha de sa proie et se baissa jusqu'à s'agenouiller au niveau de sa fermeture éclaire. L'instant d'après, elle utilisait déjà sa bouche pour satisfaire Angel qui ne se gênait pas pour lui appuyer sur la tête à chaque va et viens. N'y tenant plus, il la redressa sans délicatesse avant de la prendre d'un seul coup sur ses genoux. Mais ce ne fut pas au déplaisir d'Alice qui commençait déjà à gémir. Le mannequin lui pris les fesses et les ramena vers lui d'un geste rapide ce qui eut don de la faire crier sans retenu.
De son côté Edward ne restait pas de marbre devant ce film porno en direct. Son sexe commençait à se durcir en entendant les gémissement continu d'Alice. Le visage d'Angel durant l'acte était tellement magnifique... Il n'en fallut pas plus pour qu'il se déverse dans sa main en le regardant dans un petit gémissement étouffer.  Contrairement à ce qu'il pensait, son plaisir n'était pas passé inaperçu et Angel tourna la tête vers lui. Edward ne bougeait plus, pétrifié, le jean ouvert, le souffle coupé et sa semence dans la main droite. Son ami le regarda à travers la vitre pas plus étonné que ça et lui adressa un sourire provocateur tandis que Alice était toujours sur lui. Edward trouva enfin la force de bouger et de s'en aller en courant devant cette scène honteuse. Il se rhabilla à la va vite et sortit du gymnase aussi rapidement qu'il put.

              Arrivé à la maison, Sarah était déjà devant la télévision, vêtu d'un simple pyjama et un snickers dans la main. Elle ne lui accorda pas même un regard et continua à zapper comme si de rien n’était. Le jeune homme ne s’en fit pas et courut jusqu’à se chambre essoufflé avant de retirer ses vêtements pour prendre une douche.
Une fois en pyjama il descendit prendre un repas léger, n’ayant pas le coeur à s’attabler. Il emporta une tomate ainsi qu’une canette de coca et remonta. Apparemment sa soeur lui en voulait toujours pour la dernière fois où il avait frappé le mannequin. Sarah était du genre à clamer la paix et à essayer de mettre fin au bagarre inutile, le fait que son propre frère frappe une innocente, ou du moins quelqu’un qu’elle croyait innocente, lui était insupportable. Il faudrait tôt ou tard qu’il lui dise que la situation s’était arrangé et qu’il avait une relation amicale. Il s’affala sur son lit et prit une bouchée de tomate. Un peu de jus lui coula de long du menton qu’il essuya d’un revers de main avant de s’essuyer avec sa serviette de bain qui traînait encore par terre. Il n’aurait jamais penser voir les choses évoluer de cette façon ce soir-là, il ne pensait pas qu’Alice aurait eut assez de culot pour le faire dans la salle des profs. Elle était tellement vulgaire pendant l’acte, ses gémissements, sa manière de bouger. Mais malgré ce qu’il en pensait les faits était là: Angel venait de coucher avec sa «rivale»! Il ne pouvait pas le laisser continuer ainsi, Alice avait mit au point un plan parfait, tout le monde savait qu’un homme était séduit à partir du moment ou le sexe entrait en jeux. Voir cela l’avait vraiment excité mais une jalousie féroce avait prit désormais possession de son corps, la voir caresser chaque parcelle de son corps que lui même n’avait pas encore put toucher le mettait hors de lui. Il en avait eut pourtant cent fois l’occasion, pourquoi n’avait-il pas profiter ce corps magnifique avant? Avant que son propriétaire arrête de lui tourner autour et de la toucher. Il essayait de rester de marbre lorsqu’il l’approchait alors qu’à cette époque déjà, il lui faisait un effet incroyable. Il était encore étonné de voir à quel point on pouvait changer d’avis sur quelqu’un et passer de la haine à l’amour... Maintenant il lui fallait reprendre du terrain, ne pas laisser Alice gagner la partie et répliquer de la même manière!

*****

              Le jeune mannequin sortit de son pavillon et s’apprêtait à fermer à fermer quand une voix l’interrompit:

- Eh! Angel!
- Edward? comment tu sais où j’habite?
- J’ai demandé au lycée, mais euh... je te dérange?
- Non bien sûr que non.
- Bah je voulais savoir si tu avais le temps pour aller boire un verre? J’ai quelque chose à te dire.

Ils partirent bras dessus bras dessous comme deux amis de longue date vers un petit bars du centre ville. L’endroit était certes petit mais assez accueillant, la peur d’être dévisager ou siffler n’existait pas. Ils s’assirent dans le fond de la pièce, un peu plus sombre que le reste et à l’écart des oreilles indiscrètes. Ils commandèrent un café au lait et Edward rassembla son courage en serrant sa pauvre tasse en porcelaine, mais fut soudain devancer par son ami.

- Alors?
- Euh quoi?
- Ça t’a plut hier?
- Quoi!? Non mais c’est pas ce que tu crois!
- Ah bon? pourtant t'avais l'air plutôt excité non? Mais ne t'inquiète pas c'est tout à fait normal, c'est un peu comme un film porno mais en direct donc il y a de quoi, le rassura-t-il en souriant.
- Mouai... euh, mais dis moi, pourquoi est-ce que tu as accepté de le faire avec Alice alors que tu m'avais dit tant de défaut sur elle?
- Parce qu'elle est jolie, pas besoin d'être parfait pour couché. Mais dis moi... tu ne serais pas un peu jaloux?
Edward ne répondit pas et se contenta de baisser la tête sur sa tasse encore tiède.
- Tu as laissé passer ta chance au début de l'année.
- Hein? Mais au début je ne t'aimais pas!
- Parce que maintenant tu m'aimes? demanda Angel, un sourire en coin.
- Chui obligé de le dire?...je t’aimes.
- C’est mignon!... mais trop tard!rajouta Angel en riant du malheur et de la mine déconfite de son ami. Je ne crois pas que tu m’aimes, c’est juste de l’attirance.
- Non j’en suis sûr! Je ferai ce que tu veux pour te le prouver! déclara Ed de manière solennel comme le ferait un soldat devant une mairie.
- Ce que je veux? très bien, alors je n’accepte pas de sortir avec toi pour l’instant mais si tu me satisfais j’y réfléchirai... Tu me raccompagnes?

Les deux adolescent quittèrent le bar après avoir finit le fond de café. Ils repartirent comme ils étaient venus, c’est à dire à pied, aucun d’eux n’avaient encore de voiture ni leur permis. Edward resta avec lui jusqu’à la porte.

- Et bien à la prochaine.

Angel se retourna vers son ami et l’embrassa en posant délicatement ses lèvres sur les siennes. Quand celui-ci décida d’y mettre fin Edward ne fut pas du même avis et appuya sur sa tête afin de prolongé cet instant.

- Aïe! Ça fait mal! Cria Edward, une main sur la tête pour se masser à l'endroit de l'impact.
- Qu'est-ce qui te prend! Tu commences très mal. Salut!

Angel ferma la porte devant Edward, le laissant avec un vilain mal de crâne sur le palier.

*****

             Les deux garçons se retrouvèrent souvent après l'école pour parler. Alice l'avait remarqué et les observait du coin de l'oeil. Son amour avait pris un nouveau tournant depuis ce qu'ils avaient fais. Son coeur battait la chamade, son teint passait du blanc au rouge poivron sans parler de l'état de ces petites culottes. Ses rêves étaient inlassablement basés sur son ange. Edward n'était pas sans voir les nouveaux sentiments d'Alice, malgré son animosité à son vis à vis, il la surprenait à soupirer lors de sa venue au tableau, ses mains devenaient d'une moiteur insupportable lorsqu'elle adressait la parole à son "Angel chéri" et son sourire nerveux ressemblait à celle des stars botoxées, L’amour avec un grand A existait enfin pour celle qu’il appelait la blondasse. Et cela ne l’arrangeait pas particulièrement. Angel jonglait encore entre eux deux et cela le rendait maladivement jaloux. Il ne savait pas non plus ce que voulait dire Ange en lui proposant de la satisfaire et ça avait le don de le rendre aussi nerveux que sa rivale. Les cours se déroulèrent sans encombre même si Angel continua à s’asseoir à côté d‘Alice, laissant Edward seul sur une des tables arrières. Celui-ci prit son mal en patience, se disant que le jour venu, se serait son tour. peut-être attendait-il qu’il prenne les devant? Il envisagea donc de l’emmener faire un tour dans un parc d’attraction ou autres lieu ayant l’air distrayant. Cette réflexion lui permit d’avoir une version accélérer du cours de mathématiques qui commençait à devenir sans fin.

           Angel ne lui adressa pas la parole de la journée préférant visiblement parler avec Alice. Edward était en colère et essayait de se contenir en cherchant de bonnes excuses à son ami. Après mûre réflexion il se laissa tenté par le fait que celui-ci veuille le rendre jaloux et le tester. Et bah si c’est ça, c’est réussit! grogna-t-il. Il était maintenant plus de 18 heure quand son portable se mit à sonner, déclanchant sa panique. Il regarda longuement le téléphone et inspira profondément afin d’avoir l’air le plus décontracté possible.

- Allo? Angel?
- Oui, on s’est pas beaucoup vu aujourd’hui... tu m’évite ou quoi.
Edward ne put s’empêcher de laisser échapper une protestation et se retint de crier que c’était lui qui l’évitait et non le contraire.
- Non pas du tout, arriva-t-il à dire d’une voix calme et calculée.
- Bien, alors je te propose de sortir demain? En fait j’ai une séance photo donc si ça te dit de venir...
- Oui! s’exclama l’adolescent sans prendre le temps de réfléchir longtemps.
- Bien alors je t’attendrait devant ma porte à dix heure précise, ne soit pas en retard.

Sur ceux, il raccrocha. Edward était passé de la colère à la joie de vivre. Jamais auparavant il ne s’était senti si bien. Il avait une envie de sauter et de crier au monde entier Ô combien il était heureux mais se contenta de prendre un sourire idiot et de continuer son chemin en sautillant. Il arriva chez lui en souriant et salua sa soeur pour la première fois de la semaine. celle-ci le regarda de haut en bas sans comprendre la joie qui émanait de lui. Elle saisit un bout de sa chemise pour le retenir avant qu’il ne monte.

- Qu’es-ce qui t’arrives? pourquoi t’es si content?
- Demain j’ai un rendez-vous avec Angel! mais ne t’inquiète pas je te ramènerai un autographe, continua Edward, toujours avec son air arriéré.
- Angel? répéta-t-elle sûr de ne pas avoir bien entendu.
- oui! Avec on peut de chance on va peut-être..., il s’arrêta en pleine phrase, les joues légèrement brunit, enfin je veux dire, on va enfin être super pote ahaha, bon je monte!

Il se dépêcha de courir jusqu’à sa chambre paniqué et honteux. Sarah le regarda faire en souriant, son frère était vraiment un idiot. Il ne savait fixer ses sentiments, il était quelqu’un d’indécis, haïssant et aimant les gens comme d’humeur. Mais apparemment cette fois-ci était la bonne, le fait qu’il se soit enfin trouvé quelqu’un la réconfortait, lui qui était si froid et distant, préférant les relations d’une nuit au relation stable avait enfin flashé sur une personne. Notamment un garçon dans ce cas là mais cela ne lui posait pas plus de problème que ça. Elle soupira, contente de cette nouvelle mais aussi exaspérée par son caractère changeant et abruti qu’il allait arborer pendant les 3 mois à venir.

*****

          Angel pris son blouson noir qui allait très bien s’accorder avec son tee-shirt blanc et descendit les escalier en courant. Edward était déjà là et l’attendait de pied ferme. Un sac dans la main gauche, une banane dans l’autre, Angel traversa la rue en courant jusqu’à l’arrêt de bus. Le bas de son pantalon était trempé et ses cheveux soigneusement brossé ce matin était dans un piteux état. Ils arrivèrent ainsi, comme deux vagabonds dans l’un des plus grand studio internationale. Edward avait l’air aux anges tandis que son compagnon ruminait à ses côtés. Angel fut redirigé dans une pièce adjacente afin d’être maquillé et habillé. Edward, lui, alla attendre sur une chaise dans la pièce ou devait se faire le shoot. Une grande toile blanche servait de décors tandis que beaucoup de paravent se tenait de par et d'autre de ce drap. Quand Angel arriva, Edward resta béat devant cette merveille vivante. Ses cheveux était recouvert d'une fine couche de paillette, certainement de la laque, il revêtait un long manteau noir orné de chaîne argenté, un pantalon noir assez classique, des bottes de cuir à talon et enfin des ailes ressortait derrière son dos, immenses et noires, tel les anges de la mort que l'on voyait souvent dans les livres fantastiques. Le photographe lui ordonna de prendre la pose et la séance commença. Edward ne pouvait détacher ses yeux de cet homme au visage pâle et aux yeux bleus. Le temps semblait s'être arrêter et il en profita pour contempler son ange où plutôt son rêve. Ses positions commençaient à devenir de plus en plus osé, ses vêtements étaient de plus en plus ouvert et s'amassait sur le côté au fur et à mesure qu'ils prenaient les photos. Cette exhibition ne semblait pas déranger Angel, qui au contraire, c'était pris au jeux et lançait des regard provocateur à l'objectif. Il laissait ses mains parcourir langoureusement son corps, s'attardant sur sa poitrine et l'intérieur de ses cuisses qu'il montrait sans retenu, écartant les jambes et laissant ses mains s'y attarder. Edward trouvait cette attitude plutôt exécrable mais franchement excitante. La situation commençait vraiment à dégénérer... enfin surtout pour lui. Des gouttes de sueur longeait son front et venaient couler sur son cou. De ses mains devenues moites, il serrait son jean afin de trouver un point d'appuie pour se retenir, serré les dents n'était pas assez efficace contre tout ce désir qui le malmenait. Ne tenant plus, il sortit sans bruit avant la fin, s'excusant maladroitement auprès des employés qui étaient encore en train de travailler. Angel resta silencieux mais le suivit du regard jusqu'à ce qu'il disparaisse de sa vue.

           Edward s'empressa de chercher des toilettes qui paraissaient inexistante et se mit à la recherche d'une salle vide ou d'un placard, pour qu'il puisse enfin se soulager. Il courrait dans les couloir immense de l'entreprise. Il courait nerveusement en boitillant sans se retourner. Enfin s'offrit à sa vue une pièce entrouverte plongée dans le noir total. Il y entra et ferma la porte tout en faisant attention à conservé le noir dans la pièce afin de faire croire que celle-ci était fermée. Une fenêtre donnant sur l'extérieur lui permettait de voir ce qu'il faisait sans avoir la crainte d'être vu à son tour puisqu'il était au 3e étage. Il déboutonna son jean et commença à se masser lentement le sexe de grand vas et vient. Il gémissait le nom de son ami tout en continuant à se masturbé jusqu'à ce qu'il soit interrompu par le cliquetis de la porte. Celle-ci s'ouvrit sans qu'il ait eut le temps de réagir, le montrant dans une situation très compromettante.

- Tu es vraiment très excitant comme ça... Dis moi la cause de cet état plus que pitoyable? demanda le mannequin après avoir refermé la porte derrière lui.
- Hum..., bafouilla Edward pour gagner du temps et essayer de se rhabiller à la va vite, tu as déjà finis?
- Oui, dois-je ne conclure que cela t'ennuyais au point que tu as préférer aller dans cet réserve pour te faire plaisir?
- Non! cria Edward contre l'idée que Angel se faisait de lui. C'est pas ça, ça m'ennuyait pas du tout!
- Alors qu'est-ce qui t'a mis dans cet état?
- ..., Edward refera garder le silence trop honteux de se déclarer une nouvelle fois comme une jeune fille amoureuse.
- Alors? j'attend. répéta son ami qui ne semblait pas pressé.
- Toi, lâcha Edward complètement à bout. C'est toi qui m'a mit dans cet état. A force de te regarder, tu était tellement excitant...
- Et bien, quand tu commence on ne t'arrête plus! On pourrait peut-être réglé ton problème. Tu viens chez moi tout à l'heure?
- Oui, souffla Edward du bout des lèvres avant que son ami ne l'embrasse du bout des lèvres.

Angel avait beaucoup aimé cette après midi. Le pauvre Edward semblait vraiment désemparé quand il était rentré dans la réserve. Il n'avait pas voulu avoué les raisons de son état mais il avait fini par avouer. Angel posa le livre qu'il avait commencé sur la table et regarda par la fenêtre. Oui, il aurait vraiment tout ce qu'il voudra avec lui, il le forcerait s'il le faudrait... non, il n'aura pas besoin de le forcer, il obéira et deviendra à sa merci et enfin, il regrettera ce qu'il lui avait fait...

Posté par milou-chan à 04:20 - AngHell [en cours] - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

    kyaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !! génial !!! je suis trop trop heureuse .. ce chapitre est comme je les aimes .. il est superbe .. (quelque fautes d'ortho mais bon OSF =__=) ... Merci beaucoup beaucoup beaucoup !!

    et je sais pour la suite qui ne vient pas mais j'étais un genre occupée .. ma best vient d'arriver donc je profite du temps avec elle

    Bisou ma puce

    Posté par cicipouce, 24 juillet 2009 à 06:39
  • ouaiis!!

    Enfin j'ai hâte de voir la réaction d'Edward quand il apprendra qu'Angel est Ruichi sont la même personne ^^ j'ai envie qu'il soit puni pour ce qu'il avait fait subir à mon Rui-chou niark niark...
    vivement la souiite quoi ^^

    Posté par Hana-chan, 24 juillet 2009 à 13:07
  • Tu écris trop biiiieeen *0*
    J'ai pas encore regardés les dessins, je te laisserai un autre comm' après les avoir vus ;3
    @+ !

    Posté par Naga-chan, 24 juillet 2009 à 16:07
  • PS : Je reviens pour une raison valablement justifiée, ect...Heu...Ah voui. Mwa, quelqu'un est arrivé sur mon blog en tapant "myrtille dofus" X3

    Posté par Naga-chan, 24 juillet 2009 à 16:12
  • coucou

    J'aime bien ce chapitre mais j'en suis sur qu'à près Ruchi s'en voudra de l'avoir fait souffrir car il l'aura perdu pour de bon son amour^^.Ou à moins que Ed je venge à nouveau ^^

    Posté par lenne, 09 août 2009 à 03:24

Poster un commentaire